header_fes.jpg

L'angle mort des sciences : 
sexisme, discrimination

et inégalités des genres


Dans le cadre de la Journée des femmes

et des filles de science

Lettre à l'attention du Premier Ministre François Legault

Mis en ligne le 11 février 2021

par Anne-Marie Asselin & Lyne Morissette

Illustrations:  Blast Off par Linda C. Cain & Susan Rosenbaum, 1973

Depuis sa proclamation par l'Assemblée générale des Nations Unies le 22 décembre 2015, la Journée internationale des femmes et des filles de science vise à sensibiliser le public à cette question. C’est une célébration de l'excellence des femmes de science. Cette journée est aussi un important rappel que l'égalité des genres demeure au cœur des priorités afin de relever les grands défis mondiaux, selon les objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour un monde meilleur. Déjà six ans en retard, il serait grand temps de donner une tribune conséquente et égalitaire aux filles et aux femmes de science au Québec.

Sexisme systémique

Saviez-vous qu’il y autant d’hommes que de femmes sur terre? L’égalité des sexes, en plus d’être un droit fondamental, est essentielle à nos sociétés pour bénéficier du plein potentiel humain. Au Canada, les femmes ont un accès privilégié à l’éducation, mais il demeure cependant des inégalités profondément ancrées quant à l’accès à l’emploi et à la reconnaissance des compétences dans des domaines aussi répandus que les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (STIM) sur le marché du travail ici-même, au Québec.


Selon l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), moins de 30 % des chercheurs dans le monde sont des femmes, à l’heure actuelle. 

À l’échelle mondiale, le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines des technologies de l’information et des communications (3 %), des sciences naturelles, des mathématiques et de la statistique (5 %) et dans les domaines de l’ingénierie, de la fabrication et de la construction (8 %). 


 

Qu’est-ce qui dissuade ces filles et ces jeunes femmes à se lancer dans de tels domaines?

«

Certaines personnes – des hommes, bien sûr – m’ont découragée en disant que la science n’était pas une bonne carrière pour les femmes, ce qui m’a poussé encore plus à persévérer.

»

Françoise Barre, virologue qui a remporté
le prix Nobel 2008 en physiologie et médecine

Cette problématique d’inégalité des genres commence jeune. Les filles et garçons performent autant en science et en mathématiques, mais seule une fraction des étudiantes choisissent les filières scientifiques au niveau universitaire. Les perceptions genrées des enseignants sur les capacités de leurs élèves peuvent créer un environnement d'apprentissage déséquilibré et dissuader les filles de poursuivre leurs études dans le domaine des STIM, selon la professeure en sciences de l’éducation, Annette Lohbeck  (2017). 

Les rares femmes qui entament une carrière dans les STIM sont souvent confrontées à des lieux de travail à prédominance masculine, à des taux élevés de discrimination, d’harcèlement, leurs contributions sont souvent ignorées, et elles sont moins bien payées que leurs collègues masculins à compétences égales. 

Depuis longtemps, les préjugés et les stéréotypes de genre éloignent les filles et les femmes des domaines liés à la science et ceci se reflète même jusque dans le cinéma. Une étude de 2015 intitulée « Préjugés sexistes sans frontières », réalisée par le Geena Davis Institute a montré que la représentation féminine dans les films du monde était alarmante, avec seulement 12% de femmes dans des rôles en STIM.

Cette réalité s’illustre bien au Québec, avec une prédominance de figures publiques scientifiques masculines dans les médias, les journaux, la radio, la télévision et même les contenus «jeunesse» à nature scientifique. Il est peut-être temps, en 2021, de montrer cette représentativité à nos jeunes filles? Nos médias, nos productions et grandes institutions de l’information doivent offrir plus de modèles féminins scientifiques, pour une représentativité plus égalitaire et inspirer les jeunes filles à poursuivre des études en science au Québec.

«

Ne laissez personne vous voler votre imagination, votre créativité ou votre curiosité. C’est votre place dans le monde; c’est votre vie. Continuez et faites tout ce que vous pouvez avec elle, et faites-en la vie que vous voulez vivre.

»


 

 Mae Jemison, – astronaute et première femme
afro-américaine à être allée dans l’espace en 1992.

Au cœur d’une crise où les sciences sont tout aussi importantes dans la course au vaccin que dans la lutte à la désinformation, la pandémie a également eu des conséquences négatives sur ces femmes qu’on néglige trop, en affectant particulièrement celles en début de carrière. Comme dans plusieurs autres secteurs, la covid-19 a accentué l'écart entre les sexes dans les sciences et a révélé davantage les disparités entre les hommes et les femmes dans le système scientifique. Il est impératif de corriger ces disparités, car les femmes contribuent également au développement de la société, et qu’il est plus que temps de reconnaître le plein potentiel intellectuel féminin. Face à des défis et des enjeux aussi grands (en santé, en environnement, ou en technologie), nous n’avons pas le luxe de nous passer d’une partie de notre savoir.

En hommage à toutes celles qui sont passées avant, célébrons aujourd’hui leur héritage en s'engageant à encourager et supporter les jeunes femmes à poursuivre une carrière scientifique. 

À toutes les femmes et les filles de science d’aujourd’hui, continuons de nous honorer, de nous faire briller et de nous élever pour faire reconnaître tout notre potentiel. 

 

Nous savons toutes que le monde de demain sera meilleur avec une représentation plus équitable des genres, en science certes, mais aussi dans tous les autres domaines. 

 

Illustrations tirées de «Design Journeys», une collection d'histoires sur la vie professionnelle, les contributions et les portfolios de designers - contemporains et historiques - issus de groupes ou de milieux traditionnellement sous-représentés. 

Les femmes et les filles signataires

  1. Anne-Marie Asselin, M.Sc. Env., biologiste marine, Organisation Bleue

  2. Lyne Morissette, Ph.D. Zoologie, biologiste marine, M - Expertise Marine

  3. Cécilia Mélé, ingénieure environnement

  4. Mélanie Bourque, environnement/ biologiste

  5. Mathilde Crépin, géographe

  6. Evelyne Daigle, biologiste - éducation

  7. Flavie Noreau, biologiste

  8. Shaida Missaghi, productrice/ chargée de projet (industries créatives et événementiel)

  9. Laurie Mercier, communications/économie sociale

  10. Julia Ostertag, éducation relative à l’environnement/l’océan

  11. Cassia Pahim da Silva, environnement/biologiste, M - Expertise Marine

  12. Kayla Menu-Courey, environnement/communications/biologiste marine, Ocean Wise

  13. Samantha McBeth, M.Sc.  biologiste polaire - éducation scientifique

  14. Jade Bourdages, directrice générale, Technologies ODE Inc

  15. Louise Hénault-Ethier, PhD Env, Cheffe des projets scientifiques, Fondation David Suzuki

  16. Éliane Jacques, élève de 5e secondaire visant une carrière en sciences, Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

  17. Nathalie Piedboeuf, biologiste, directrice générale, Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau

  18. Geneviève Trépanier, productrice expérientiel (mandats interactifs, technologiques, événementiels)

  19. Claude Desrochers, M. Sc., Spécialiste en environnement

  20. Marilou Brouillet, M. Env. EP 

  21. Marylène Lavigne, B.Sc., M. Env.

  22. Chantal d’Auteuil, biol. M.Env.

  23. Aurélie Sierra, M. Sc., Sociologue de l’environnement

  24. Marie-Eve Le Ber, Écologiste

  25. Martine Lanoue,  ingénieure

  26. Léa Bédard-Beaulieu, communication/vulgarisation scientifique

  27. Marie-Ève Lavoie, biologiste, M. Env.

  28. Maryse Bélanger, M. Env. 

  29. Christine Lethielleux-Juge, Ph.D., consultante et directrice scientifique Irrigation NORCO

  30. Marie-Eve Surprenant, Coordonnatrice, Table de concertation de Laval en condition féminine

  31. Annabelle Jacques, élève de 3e secondaire, École Paul-Hubert de Rimouski

  32. Raphaëlle Dubois, biol. M .Sc.

  33. Sophie-Laurence H. Lauzon, M. Env.

  34. Isabelle Ménard, M.Sc.biol.,écotox.,

  35. Catherine Geoffroy, M.Sc., Biologiste

  36. Stéphanie L’Italien-Simard, étudiante en biologie et écologie 

  37. Frédérique Poulin, étudiante en biologie

  38. Myriam Ouellet, traductrice scientifique

  39. Jasmine Kabuya Racine, B.Sc., horticultrice

  40. Annie Raymond, Biologiste

  41. Lise Parent, biologiste, professeure TÉLUQ

  42. Johanne Saint-Charles, professeure, communication

  43. Stéphanie Lafond, biol., M.Env., Ph.D.

  44. Miri Beguet, biologiste

  45. Isabelle Picard, biologiste

  46. Maeva Giraudo, Ph.D, écotoxicologue

  47. Elodie Lourimi, CEO Upcycli 

  48. Raphaëlle Fréchon, biologiste

  49. Sandra Hernandez, M. Sc., Biologiste

  50. Jenny Luciano, biologiste

  51. Catherine Mercier, biologiste, M. Env.

  52. Mélanie Lapointe, M. Sc., biologiste, WSP

  53. Sonia Van Wijk, M. Sc. biologiste

  54. Maryse Rivard, éco conseillère

  55. Julie Demers, dg Coop de solidarité Éconord - éco-quartier Mtl-Nord

  56. Marie-Anne Viau, biologiste, candidate à la maîtrise à l’IRBV

  57. Mélanie Lessard, M.Sc. Physiologie, candidate au Ph.D.

  58. Geneviève Carrier, DG, Enviro Éduc-Action, Gatineau. 

  59. Speciose Bigirindavyi, M. sc. env. , ville de Montréal 

  60. Cynthia Lewis, M.Sc., démographe

  61. Éric George, Ph.D. communication, professeur titulaire, UQAM 

  62. Marika Drouin, biologiste

  63. Géraldine Patey, Ph.D Écotoxicologie

  64. Gabrielle Spenard-Bernier, biologiste, M.Sc. Santé environnementale

  65. Cécile de Villemeur, Agronome, Construction Durable

  66. Élyse Caron-Beaudoin, Ph.D. Biologie, professeure, University of Toronto 

  67. Marie-Eve Bellavance, biologiste, M. Sc. 

  68. Michelle Bronsard, étudiante en sciences économiques

  69. Ana Lrati, biologiste

  70. Catherine Levesque, ND

  71. Patricia Gagnon, biologiste

  72. Vikie Pedneault, B.Sc. Biologie, Entrepreneure, Éco-Secours

  73. Geneviève Arsenault, B.Sc. Biologie

  74. Marie-Pier Fournier, M. Sc. Biologie, Enseignante

  75. Catherine Labrecque-Piedboeuf, ing. M. GP

  76. Christine Larouche, B.Sc. biol., Environnement/biologie

  77. Camille Fournier-Paré, B. Env. 

  78. Marie-Eve Lajoie, M.Sc. biologiste

  79. Audrey Sigouin, M. Sc. Professionnelle de recherche en biologie

  80. Stéphanie Chabrun, B.Sc. Biologie

  81. Pauline Portal, M.Sc. Biologiste

  82. Sonia Labrecque, biologiste

  83. Sandrine Cossette-Perreault, B. Sc. Biologiste

  84. Marjorie Veilleux, B. Sc. Biologiste, Conseil des Abénakis de Wôlinak

  85. Diane Dupuis, environnement et bâtiment

  86. Mélanie Beaudoin, 

  87. Emmanuelle Larocque, Doctorante en service social et chercheure 

  88. Isabelle Normandin, biologiste, environnement

  89. Stéphanie Moreau, M. Sc. Environnement, biologiste

  90. Noémie Bonin, biologiste, M. Env.

  91. Marie-Andrée Sylvestre, B.Sc. M.Sc, Microbiologiste

  92. Charlotte Belleau, Productrice Exécutive, Float4

  93. Barbara Vogt, éditrice en diffusion des connaissances en agriculture

  94. Marie-Eve Gélinas, biologiste, M. Env.

  95. Catherine Gaulin, M. Env., Conseillère en développement durable

  96. Vicky Bouffard, M.Sc., biologiste

  97. Josée Frenette, technicienne laboratoire de chimie

  98. Amélie Goulet, B. Sc. Biologiste, WSP

  99. Clara Villeneuve, M.Sc, Biologie

  100. Martine Galarneau, ing. M.Sc.A., ingénieure civile

  101. Kim Bannon, M. Sc., biologiste

  102. Amélie Lorenzi-Mercier, ing., Ingénieure chimique

  103. Suzanne Labrie, Centre de femmes

  104. Sarah Abarro, mobilisation sur des projets de science citoyenne

  105. Marilyn Sigouin, M. Sc., biologiste

  106. Mélanie Quenneville, B.Sc., DESS, Réviseure - Environnement 

  107. Stéphanie Sigouin, Orthophoniste

  108. Claudie Landry, technicienne en bioécologie

  109. Emilie Robert, M.Sc., biologiste

  110. Maria José Maezo, M.Sc. biologiste

  111. Kate Bouchard, M.A., agente de recherche Institut Santé et société UQAM

  112. Kathleen Boothroyd-Roberts, M.Sc. Environnement

  113. Laurie Michaud, Communications

  114. Pauline Guieu, Ingénieure chimique

  115. Audrey Bédard, Biologiste M.Sc.

  116. Claude Normand, Biologiste, M.Sc.

  117. Sandrine Beaumont-Courteau, B. Sc. Biologiste

  118. Marie-Pierre Maurice, B. Sc., Biologiste

  119. Rachel Bergeron, B. Sc., Biologiste

  120. Valentina Estrada-Côté, ing. M. Ing., ingénieure civile

  121. Armelle Simo, Biologiste Ph.D.

  122. Kiyoko Gotanda, Ph.D. Biologiste

  123. Ariane Tremblay-Daoust, Biologiste M.Sc 

  124. Emmanuelle Marchand, B.Sc., Biologiste

  125. Alizée Girard, M.Sc. Biologiste

  126. Élyse Rémy, M.Env., MBA, directrice générale Ville en vert

  127. Catherine Boyd Michaud,Géographe

  128. Béatrice Turcotte, étudiante au Baccalauréat en Génie mécanique

  129. Annie Claude Breault, biologiste, EESA - Environnement

  130. Véronique St-Onge, éco-conseillère diplômée

  131. Yoanna Poisson, M.Sc Biologiste

  132. Virginie Chalifoux, étudiante au Baccalauréat en Sciences biologiques

  133. Lidia Colejo Durán, M.Sc Biologiste

  134. Charla Patterson, M.Sc. Biologiste

  135. Lise Courteau, présidente, Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas)

  136. Oriana Farina, Biol., M.Sc Biologie

  137. Claudine Ethier, ing.f. Aménagement et environnement forestiers

  138. Océane Barth, M.Sc Environnement

  139. Marie-Noëlle Chouinard, biologiste, M.Sc. Env.

  140. Céline Mercier, Ph.D, psychologie

  141. Anne Desgagné-Wells, M. Env.

  142. Judith Largy-Nadeau, B.Ing

  143. Laurène Autixier, ing. M.Sc.A., ingénieure civile

  144. Marie-Eve Bisson Neeser, B.env., environnement, écologie

  145. Kim Marineau, biologiste, M.Sc.

  146. Daphné Laurier Montpetit, B. Sc. Biologiste/ enseignante en sciences

  147. Laura Bergamo, communications, Greenpeace Canada

  148. Lina Bruneau, B. Sc. Biologie expérimentale 

  149. Mélanie Adam, ing., biol., M. Env.

  150. Selma Vorobief, M.Sc. marketing, conseillère en évaluation de projets

  151. Juliane Meunier, ing., ingénieure mécanique

  152. Isabelle Lessard, Ph.D. Génie chimique profil environnement et DD

  153. Clara Galan, M. Sc. Environnement

  154. Amélie Thériault, Ing., M.Sc

  155. Gabrielle Letarte-Dupré,  B. Sc. Biologiste, Conseil des Abénakis de Wôlinak

  156. Nadia Ponce Morales, spécialiste en développement durable

  157. Catherine Girard, étudiante en agronomie et stagiaire en sciences animales

  158. Brigitte Blais, B. esArt STS, conseillère en projets sobres en carbone

  159. Marie Lafontaine, biologiste, M. Sc. Environnement

  160. Marie-Christine Morency, B. Sc. biochimie

  161. Valérie Ouellet, Ph.D, Sciences de l’eau

  162. Marilyne Lespérance, enseignante de science, Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

  163. Valérie Turcotte Blais, Bacc. Biologie

  164. Véronique Laurin, conseillère en mobilité durable, Jalon Montréal

  165. Ingrid Bergeron, ing., M. Ing., ingénieure civil

  166. Carole-Anne Gillis, Ph.D, Sciences de l’eau

  167. Romy Douyon-Meryse, étudiante au baccalauréat en Génie Industriel

  168. Claudia Velasco, ing. M.Ing., ingénieure civile

  169. Catherine Rochette, Assistante exécutive Sensopia Technologies

  170. Pascale Gosselin, M.Sc, Géographie

  171. Annick Di Lalla, analyste en mobilité durable, Jalon Montréal

  172. Catherine Lambert Koizumi, Ph.D., directrice générale AGHAMM

  173. Miléna Aragon, M.Sc, Environnement et développement durable / Agente de projets en changement climatique

  174. Carole Philibien, analyste de données en mobilité durable, Jalon Montréal

  175. Nicole Fenton, PhD, Professeure Institut de Recherche sur les Forêts, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

  176. Louise Gratton, M. Sc. consultante en écologie et conservation

  177. Mara Tremblay, élève de 4e secondaire qui vise une carrière en sciences, Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

  178. Ariane Roberge, étudiante au baccalauréat en Sciences biologiques, Université de Montréal

  179. Émélie Leroux, étudiante au baccalauréat en Sciences biologiques, Université de Montréal

  180. Joëlle Marenger, enseignante en mathématiques et en sciences

  181. Anabelle Rodrigues, Ph.D en sciences des matériaux, enseignante de chimie au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

  182. Olivia Doyle, élève en 5e secondaire au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, programme Students on the Beamline

  183. Noémie Hélias, élève en 5e secondaire au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, programme Students on the Beamline 

  184. Delphine Robitaille, élève en 5e secondaire au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, programme Students on the Beamline

  185. Gabrielle Desjardins, élève en 5e secondaire au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, au programme Students on the Beamline

  186. Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse

  187. Patricia Doyle, élève en 5e secondaire au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, programme Students on the Beamline 

  188. Sophie Tessier, Biologiste / Coordonnatrice pour le Service de la conservation et de l’éducation, Parcs nationaux de la SÉPAQ

  189. Mathilde Tissier / Ph.D en Ecologie et Biologie de la Conservation

  190. Mélanie Beaudoin, bénévole dans le milieu communautaire, La Prairie

  191. Anaïs Michaud, enseignante, Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie

  192. Émilie Chiasson, M.Sc. Env.

En savoir plus :

https://www.un.org/fr/observances/women-and-girls-in-science-day

 

Statistique Canada. Tableau 37-10-0130-01  Niveau de scolarité de la population âgée de 25 à 64 ans, selon le groupe d'âge et le sexe, Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Canada, provinces et territoires

 

Beede, David N. and Julian, Tiffany A. and Langdon, David and McKittrick, George and Khan, Beethika and Doms, Mark E., Women in STEM: A Gender Gap to Innovation (August 1, 2011). Economics and Statistics Administration Issue Brief No. 04-11, Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=1964782 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.1964782

 

https://fia-actors.com/fileadmin/user_upload/News/Documents/2014/Oct/gender-bias-without-borders-full-report.pdf

 

Darcy Hango (18 Dec 2013). "Gender differences in science, technology, engineering, mathematics and computer science (STEM) programs at university". Retrieved 18 March 2018.

 

Wall, Katherine (2019). "Persistence and representation of women in STEM programs". Statistics Canada.


Lohbeck, Annette; Grube, Dietmar; Moschner, Barbara (2017). "Academic self-concept and causal attributions for success and failure amongst elementary school children". International Journal of Early Years Education. 25 (2): 190–203. doi:10.1080/09669760.2017.1301806

Anne-Marie Asselin & Lyne Morissette

Anne-Marie Asselin, co-fondatrice de l'Organisation Bleue, écologiste marine

Anne-Marie a un esprit scientifique et créatif très développé. Toujours avec une optique et un regard positif sur le monde, elle sait raconter des histoires tant à l'écrit qu'en photographie pour faire voyager, inspirer et outiller l'auditeur.  

Lyne Morissette, Ph.D. écologie des écosystèmes et conservation

Lyne est une optimiste des océans qui rassemble les gens pour co-créer des solutions efficaces aux enjeux environnementaux actuels. Médaillée de l'Assemblée nationale du Québec, elle oeuvre à la fois en recherche, en vulgarisation, dans les médias et dans les écoles, pour faire connaître nos océans et ainsi mieux les protéger.

Faire une donation

100 % des dons soutiennent directement nos initiatives environnementales, nos campagnes d'éducation et de communication, et la recherche et le développement. 
Une contribution qui fait une différence pour la planète !

Rejoignez le cercle

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir nos nouvelles par courrier électronique, de temps à autre.

Ce site web a été conçu sur un fond sombre pour être plus économe en énergie, en utilisant moins de lumière, tout en profitant de notre plate-forme dans un format "chambre noire".

Nous espérons que vous l'appréciez!

Plateforme développée par
© 2021 Organisation Bleue