cover_v11_final.jpg
  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

La revue climatique 2021

Mis en ligne le 5 janvier 2022

Recherche et rédaction par Anne-Marie Asselin

Graphisme et programmation par Jean-Sébastien Létourneau

L’Organisation Bleue est fière de vous présenter sa revue climatique annuelle, afin de mettre en lumière les événements environnementaux les plus marquants de 2021. Une année teintée par les catastrophes météorologiques déchaînées, elle nous rappelle la dure réalité du changement climatique et de la vie qui nous attend dans un monde qui se réchauffe. Mais une mouvance politique et sociale se fait également sentir avec l’abandon de 2 importants projets d’oléoduc et de port méthanier, GNL et Keystone XL. Il s’agit peut-être d'un mauvais augure pour l’avenir des combustibles fossiles, mais un présage rempli d’espoir pour les défenseurs de la transition environnementale. 

 

Deux ans de pandémie mondiale se sont maintenant écoulés, mais derrière elle, se cache une crise bien  plus grande. Pour freiner le réchauffement sous la barre des 2 degrés, il faudra cesser le blabla, affirme fermement Greta lors de son discours à la COP 26, et il faudra continuer de prioriser le petit caillou bleu sur lequel nous dépendons tous pour survivre. 

Fini excuses, pour cette raison, parlons-en!

 

Revisitez les faits saillants de 2021 à travers des anecdotes et des nouvelles surprenantes sur le climat, la biodiversité, la société et l'environnement qui nous entourent, pour un survol de l’actualité environnementale de 2021. 

 

Bonne lecture.

Pour une expérience optimale, nous vous conseillons de consulter l'article sur votre ordinateur de bureau.

 

Amusez-vous à survoler les images avec votre souris pour découvrir de l'information supplémentaire.

janv_2021_left.png

La décennie pour protéger les mers du monde est maintenant commencée!

Ça y est, le début de 2021 marque l’histoire: les Nations unies ont déclaré la Décennie des sciences océaniques pour le développement durable (2021-2030). ​L’océan produit 50% de l’air que nous respirons, couvre 70% de notre planète, absorbe environ 30% du CO2 produit par les humains, atténue les impacts du réchauffement climatique, nourrit plus de 3 milliards d'humains sur terre et est une source d’inspiration sans limites.

21-30_thumb_notext.jpg

L’Organisation Bleue s’engage à parler de l’océan sous plusieurs angles et de passer aux actes afin de conserver notre milieu marin. ​L'urgence climatique doit être adressée par une meilleure gestion de nos océans et de la biodiversité marine.​ 

2021-2030, c’est parti pour protéger les mers du monde!

Crédit : Organisation Bleue

Mais lorsque nous protégeons des écosystèmes critiques, prévenons la pollution et gérons soigneusement la pêche, nos océans font preuve de résilience. Contre toute attente, la vie reprend son cours.

Des chercheurs confirment la découverte d'une nouvelle espèce de chauve-souris orange

Pendant longtemps, la Myotis nimbaensis s'est faite très discrète. Cette chauve-souris a été vue pour la première fois en 2018, dans les grottes d'une chaîne de montagnes à la frontière de la Côte d'Ivoire et de la Guinée-Bissau, et il a fallu deux ans aux scientifiques pour déterminer ses origines. Mercredi 13 janvier 2021, ils ont pu confirmer que cet animal à l'étonnant pelage orange constitue une toute nouvelle espèce.

capture_decran_2021-01-19_a_12.51.57_6006c819b9e15_0.png

La découverte a fait l'objet d'une publication dans la revue American Museum Novitates. Cette chauve-souris doit une partie de son nom, «nimbaensis», à la chaîne de montagnes de Nimba, où elle a été trouvée. 

Bienvenue à cette petite rouquine qui figure maintenant comme une nouvelle espèce de mammifère!

Crédit : Bat Conservation International

fev_2021.png

Des tortues marines sauvées du froid, au Texas!

La vague de froid de février 2021 en Amérique du Nord a été un événement météorologique d'une intensité remarquable. De nombreux records de températures et de chutes de neige ont été battus, à cause du fameux vortex polaire. Au Texas en particulier, le froid brutal a engourdi des milliers de tortues marines, pas du tout adaptées à une pareille chute de température. Elles se sont échouées sur les plages de South Padre Island au large de la côte sud du Texas.

BB1dMGA8.jpg

Des bénévoles ont amené quelque 4 700 tortues de mer dans un centre de congrès, où elles ont été placées dans des bacs et des enclos avant de pouvoir être libérées lorsque l'eau est redevenue plus chaude. 
Plus de 100 millions de personnes, sur seulement 1,6 million de km2, étaient en alerte de tempête hivernale, selon le National Weather Service.

Crédit : BFMTV

Parc éolien Innu Apuiat, le vent souffle pour le projet d’éoliennes en territoire Innu sur la Côte-Nord

Le contrat est signé entre Hydro-Québec, l’entreprise québécoise Boralex et les Innus de la Côte-Nord; le projet éolien Apuiat ira de l’avant. Des turbines éoliennes seront installées à une quarantaine de kilomètres de Port-Cartier, un projet issu de la collaboration entre la Nation innue et la société Boralex.

f0de3f60-64f5-11eb-a88b-02fe89184577.jpg

La construction du parc éolien créera 300 emplois et débutera en 2022. Le parc sera construit sur le territoire traditionnel des Innus de Uashat Mak Mani Utenam et les terres publiques de la ville de Port-Cartier. Il générera des profits qui seront partagés à parts égales entre la Nation Innue et la société Boralex. Pour les Innus, la réalisation d’Apuiat envoie un symbole fort de la place que doivent occuper les Premières Nations dans le développement économique du Québec.

Crédit :  Olivier Pontbriand

La rivière Magpie obtient le statut de personnalité juridique

En février 2021, à travers deux résolutions semblables, les Innus et la MRC ont attribué le statut de personnalité juridique à la rivière Magpie - Mute Shekau Shipu en langue Innu. Ces résolutions accordent neuf droits distincts à cette rivière de la Côte-Nord qui coule sur plus de 300 km: le droit de vivre, d’exister et de couler, le droit d’évoluer naturellement, d’être préservée et d’être protégée, le droit de maintenir sa biodiversité naturelle et le droit d’ester en justice, pour n’en nommer que quelques-uns.

Il s’agit d’une première au Canada, mais des initiatives similaires ont vu le jour ailleurs en réponse à l’inaction des gouvernements pour protéger adéquatement l’environnement, notamment en Australie, Bolivie, Colombie, Équateur, Inde, Nouvelle-Zélande, Ouganda, de même qu’au Mexique et aux États-Unis.

Magpie-3-scaled.jpg

Grâce à ce virage, on peut espérer que les rivières et autres ressources naturelles pourront être perçues comme un patrimoine culturel naturel avant d’être des ressources économiques.

Crédit : NICHE

Messages Image(165166853).jpeg

Les États-Unis se retirent de l’oléoduc Keystone

Le 20 janvier 2021, le président des États-Unis, Joe Biden, signe un décret présidentiel révoquant le permis de construction de l'oléoduc Keystone en provenance du Canada et pour lequel le gouvernement albertain et Trudeau ont investi 1,5 milliard en fonds publics. Cette décision, qui faisait partie des promesses électorales de Biden, provoque la fureur du premier ministre de l'Alberta (point de départ de l'oléoduc Keystone), Jason Kenney.

Quelques mois plus tard, le 9 juin, l'entreprise canadienne TC Énergie et le gouvernement albertain annoncent l'abandon définitif du projet Keyston XL. Au total, quelques centaines de kilomètres (sur près de 2 000 km) de l'oléoduc ont été construites, essentiellement dans la province canadienne de l'Alberta, pour finalement terminer aux oubliettes.

Il s’agit d’un important présage pour le futur de l’industrie pétrolière.

Crédit : Google Images

mars_2021.png

Pris dans le filet de la désinformation, un documentaire controversé sur Netflix dénonce la pêche commerciale

Un documentaire Netflix sur l'impact de la pêche commerciale s'est attiré les faveurs du public avec son portrait accablant au désastre que l'industrie fait à la vie marine. Mais les ONG et les experts cités dans Seaspiracy ont accusé les réalisateurs de faire des "affirmations trompeuses", en utilisant des entrevues hors contextes et des statistiques erronées. Les critiques affirment que l'une des statistiques les plus choquantes citée dans le film est fausse. Une prédiction brutale présentée dans le documentaire, issue d'une étude de 2006, selon laquelle «l'océan sera vide d'ici 2048», a été contredite.

« Choisir de s'abstenir de consommer des produits de la mer n'est pas un choix réaliste pour les centaines de millions de personnes dans le monde qui dépendent de la pêche côtière comme moyen de subsistance, dont beaucoup sont confrontées à la pauvreté, à la faim et à la malnutrition », selon l’organisme Oceana. 

 

Un film polarisant et de surface selon plusieurs experts. Toutes les ressources marines ne sont pas traitées de la même façon sur la planète. Et en présenter seulement ses failles, c’est loin d’être un portrait global de la situation.

maxresdefault.jpg

Crédit : Netflix

Mais manger des crevettes thaïlandaises ou du thon chaque semaine, et ce, sans se poser de questions, ce n’est pas l’idéal non plus.

N’est-ce pas?

elephant_offset_3.jpg

Le roi des animaux, en danger critique d’extinction

Les majestueux éléphants d’Afrique sont désormais classifiés «En danger» et «En danger critique» d’extinction, annonce la Liste rouge mondiale des espèces menacées, un indicateur privilégié de l’UICN pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde.

 

Suite au déclin de ses populations depuis plusieurs décennies, en raison du braconnage d’ivoire et de la perte de leur habitat, l’éléphant de forêt d’Afrique (Loxodonta cyclotis) est désormais classé « En danger critique d’extinction » et l’éléphant de savane d’Afrique (Loxodonta africana) « En danger » sur la Liste rouge de l’UICN des espèces menacées

 

Avant la présente mise à jour, les éléphants d’Afrique étaient considérés comme une seule espèce, classée «Vulnérable». C’est la première fois que les deux espèces sont évaluées séparément pour la Liste rouge de l’UICN, suite à l’émergence de nouvelles preuves génétiques, doublement vulnérables dues à l’activité humaine et l’étalement urbain, en plus du braconnage.

Crédit : Ronan Donovan, National Geographic

avril_2021.png

La France annonce des filtres à microfibres sur les nouvelles machines à laver, d’ici 2025. Une première mondiale destinée à lutter contre la pollution des océans.

À compter du 1er janvier 2025, les laveuses neuves vendues en France, aux professionnels comme aux particuliers, devront être munies de filtres destinés à empêcher le passage dans les eaux usées de fibres plastiques microscopiques libérées par les vêtements au cours du lavage. Cette mesure figure dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée la semaine dernière par le gouvernement français.

microfibres.jpg

Lors du lavage, les textiles synthétiques relâchent des particules trop petites pour être filtrées dans les usines de traitement, qui se retrouvent dans l'environnement et dans l’océan. Ces microparticules représentent près de 30% de la pollution plastique dans l’océan et contaminent les êtres vivants dans l’entièreté de la chaîne alimentaire. Une mesure remplie d’espoir pour lutter contre la menace invisible que constituent les microplastiques!

Crédit : Organisation Bleue

Les bioplastiques et les plastiques compostables, pas si écologiques qu’on le pensait...

Les plastiques compostables prennent de plus en plus de place dans l’offre alimentaire et de la restauration. Les commerçants et les consommateurs les perçoivent comme une alternative environnementale, mais tout ça n’est qu’une fausse perception, suggère le rapport d’ Éco Entreprises Québec (ÉEQ), sorti en avril dernier. L'organisme s'inquiète de la demande croissante des emballages plastiques dits «compostables et biodégradables», tous deux déjà commercialisés.

D’une part, ÉEQ a en effet dévoilé dans son rapport qu'une large proportion des emballages se retrouve aux poubelles, puisque les systèmes de gestion des matières résiduelles ne sont pas en mesure de les traiter.


Le rapport fait donc la lumière sur un message global: il faudra continuer de se creuser les méninges pour trouver de vraies solutions et développer l’éco conception des emballages autrement.

compostable.jpg

D’autre part, les plastiques compostables qui se retrouvent au recyclage contaminent les matières plastiques «pures», ce qui altère la qualité de la matière. De plus, les bioplastiques qui se retrouvent au compostage ne peuvent simplement pas être traités par les municipalités, puisque celles-ci nécessitent des conditions de décompositions spécifiques, explique Geneviève Dionne, directrice de l’éco conceptrice et co-auteure du rapport.

Crédit : Facebook / Sana Bouffe Santé

En attendant, le meilleur déchet est celui qu’on ne crée pas, compostable ou non! 

mai_2021.png

Mai sans tondeuse, un mouvement pour laisser vivre les pissenlits et les pelouses au mois de mai

Le mouvement No Mow May, ou mai sans tondeuse, encourage les citoyens à laisser pousser leur gazon et tolérer le pissenlit pendant tout le mois de mai. Pourquoi créer un mouvement de la sorte? Avec l’arrivée du printemps, des bourgeons et des fleurs, on peut avoir l’impression qu’il est grand temps de tondre son gazon.

Si vous avez un petit lopin de terre en ville ou en banlieue, c’est un geste très concret pour aider nos amies les abeilles et l'environnement!

e39ab1d53f6e62cb3756728f37700e1e.jpg

Les pissenlits, comme les rares autres fleurs qui poussent plus tôt au printemps, représentent les seules sources de nourriture accessibles aux pollinisateurs pendant cette période, d’où l’importance d’éviter de les couper ou de les arracher. Rappelons-nous que les abeilles sont essentielles à la pollinisation et leur nombre diminue dans le monde entier. Le dérèglement du climat, la monoculture, les traitements insecticides et les engrais mettent également les abeilles à rude épreuve.

Crédit : Perboge/iStock

À go, on arrête de tondre nos pelouses!

juin_2021.png
cropped-AdobeStock_246771116-scaled-1_ed

Bye bye les gros chars à essence!

Ottawa devance son objectif d’interdire la vente de véhicules à essence dès 2035, plutôt qu’en 2040 comme cela était prévu précédemment. Cela veut donc dire que dans moins d’une quinzaine d’années, les seuls véhicules neufs qui pourront être achetés devront être à zéro-émission, comme des voitures électriques ou à hydrogène.

Crédit : Google images

juillet_2021.png
wallpaperflare_edited_edited.jpg

Dômes de chaleur - Records de températures - Sécheresses

La chaleur intense provoque un phénomène météorologique appelé "dôme thermique". Le dôme agit comme un couvercle sur une casserole et maintient la chaleur piégée dans une région spécifique, comme un mini effet de serre. Les recherches sur la canicule ont montré que son intensité aurait été "pratiquement impossible" sans les gaz à effet de serre responsables du réchauffement de la planète. 

 

En raison de la chaleur, des centaines de personnes sont mortes dans la région. L’année a été déclarée la plus chaude depuis 182 ans, provoquant des records de chaleur sur l’ensemble de la planète.

De la chaleur accablante aux feux de forêt en Amérique du Nord, jusqu’aux inondations record au Canada, en Europe, et en Asie, les conditions météorologiques de cette année nous ont montré à quoi ressemble la vie dans un monde qui s'est réchauffé d’à peine 1,1 degré Celsius au cours du siècle dernier. Il s'agit d’une menace de plus en plus réelle, et qui ne cesse de s’amplifier.

feuturquie.jpg

Selon une étude récente, de telles chaleurs extrêmes ne devraient survenir qu'une fois au 1000 ans, mais auraient maintenant lieu tous les 5 à 10 ans dans un monde plus chaud de deux degrés.

Crédit : REUTERS/Kaan Soyturk

Le projet GNL est officiellement mort

1638223726946-mceu_331460611638223726817-jpg.jpg

Québec rejette officiellement le projet de GNL Québec. Le gigantesque projet visant à liquéfier et exporter du gaz naturel de l’Ouest canadien est officiellement mort, plusieurs investisseurs se sont retirés devant une acceptabilité sociale très faible et controversée. 

Quand les chats sont partis, les bélugas dansent.

Crédit : Wayne Lynch / Parcs Canada

Jour du dépassement: 29 juillet 2021

Le jour du dépassement, c'est le jour de l'année en cours, où l'humanité a consommé l'ensemble des ressources que la planète peut régénérer en un an.

 

En 2020, le « Jour du dépassement de la Terre » a été marqué le 22 août, défiant les pronostics disant que cette journée se déroule de plus en plus tôt. La réduction des émissions de CO2, lors des différents confinements planétaires causés par la pandémie,  explique cette exception.

Earth-origins-RPI-2019.jpg

L’année 2021 marque désormais un retour à la case départ, puisque le « jour du dépassement » avait été souligné le 26 juillet en 2019.

 

L’empreinte carbone de l’humanité a considérablement augmenté de 6,6 % en 2021. La biocapacité forestière a quant à elle diminué de 0,5 %, en raison de la déforestation de la forêt amazonienne.

Crédit : Earth rise, Nasa

aout_2021.png
inondation Allemagne.jpeg

En Colombie-Britannique, 20 villes ont établi des records de précipitations ; Nashville a connu le quatrième jour le plus humide de son histoire ; Central Park a reçu plus de pluie en une heure que jamais auparavant ; des villes allemandes ont été inondées par plus de pluie en deux jours que pendant un mois normal ; à Zhengzhou, en Chine, les précipitations annuelles moyennes d'une année ont été atteintes en une journée seulement.

 

Les tempêtes de pluie plus intenses résultent du réchauffement des températures ; pour chaque augmentation de 1°C, l'atmosphère peut contenir

7 % d'humidité en plus.

Avec plus d'eau à leur disposition, les tempêtes peuvent déverser suffisamment de pluie pour provoquer des inondations. Le Bureau d'assurance du Canada a qualifié ces inondations et glissements de terrain d'événement météorologique le plus coûteux de l'histoire de la Colombie-Britannique, avec 450 millions de dollars de dommages estimés. 

Crédit : National géographique

Inondations extrêmes… partout

Canada, États-Unis, Allemagne, Chine - les précipitations extrêmes et les inondations qu'elles ont provoquées ont frappé le monde entier cette année. Dans chacun de ces endroits, le volume des précipitations a été historique… et la facture aussi.

septembre_2021.png

Le gouvernement du Québec protégera 40 nouvelles espèces animales

cerfs.jpeg

Plusieurs espèces de mammifères, de poissons et d'oiseaux seront désormais sous la protection de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal (LBSA). De plus, les abeilles à miel gardées à des fins d'élevage seront aussi incluses dans la liste du Règlement sur la désignation des autres animaux visés par la Loi.

« On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux »

- Ghandi

Crédit : Rémi Lemée, archives La Presse

Le plus grand mouvement de désobéissance civile de l'histoire canadienne

Une série de manifestations contre l'exploitation des forêts anciennes dans l'ouest du Canada est devenue le plus grand acte de désobéissance civile de l'histoire du pays, avec l'arrestation d'au moins 866 personnes depuis avril à Fairy Creek sur l’île de Vancouver.

Forets ancestrales BC.jpeg
désobéissance Fairy Creek_edited.jpg

Crédit : Marie-Soleil Brault, en collaboration spéciale pour La Presse

Les recherches d’experts indépendants sur la gestion des forêts anciennes démontrent que moins de trois pour cent des ces forêts subsistent en Colombie-Britannique et sont parmi les plus menacées de tous les écosystèmes du pays.

 

L'abattage d'arbres anciens, dont certains existent depuis plus de 800 ans, s'accompagne souvent de critiques selon lesquelles leur récolte nuit à la biodiversité de la Colombie-Britannique et à sa capacité à faire face aux changements climatiques. 

 

Des activistes risquent beaucoup pour bloquer la coupe de gigantesques arbres centenaires. Cette lutte acharnée pour sauver les forêts anciennes, a amené les militants à utiliser des méthodes de résistance pour stopper l’exploitation.

Crédit : Google Images

«

Dans les forêts anciennes, certains arbres existent depuis plus de 800 ans

»

octobre_2021.png

Guilbaut, pour sauver le climat au Canada

L’honorable Steven Guilbeault a finalement été élu comme ministre de l’Environnement, après une escale de 2 ans au ministère du Patrimoine, au sein du gouvernement de Justin Trudeau. Le ministre Guilbeault est une figure de proue à la lutte contre la crise climatique depuis des années au Québec. Mais il ne fait pas l’unanimité, surtout devant le gouvernement conservateur de Jason Kenney, ministre de l’Alberta qui craint la transition écologique. 

image.jpg

Durant la campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau ont notamment promis de mettre fin aux subventions pour l’industrie pétrolière en 2023, soit deux ans plus tôt que convenu par les pays membres du G20. Les libéraux ont aussi annoncé leur intention d’imposer un plafond à l’industrie pétrolière en ce qui a trait aux émissions de gaz à effet de serre.

Crédit : The Canadian Press/Adrian Wyld

Des couleurs d’automne tardives

Les couleurs d’automne se sont faites tardives cette année, perturbation causée par les changements climatiques. Dans tout l'est du Canada et des États-Unis, les couleurs d'automne ont pris du retard, ce qui, selon les scientifiques, est un signe d’une nouvelle normalité.

Selon la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), le mois d'octobre dernier a été le quatrième mois d'octobre le plus chaud au monde en 142 ans. Et le nord-est de l’Amérique, lieu célèbre pour ses feuillages d'automne, se réchauffe plus rapidement que le reste du continent de l'Amérique du Nord.

autumn_bsp2021.jpg

La température n'est pas le seul facteur à l'origine de ce phénomène ; les précipitations ou leurs absences, les conditions météorologiques extrêmes et les infestations d'insectes jouent toutes un rôle. Comme les changements climatiques affectent tous ces facteurs, il rend l’apogée des couleurs du feuillage difficile à prévoir à l’automne.

Crédit : Organisation Bleue

novembre_2021.png

La COP 26, loin de la panacée pour freiner le réchauffement climatique

Les nations membres de l’Accord de Paris ont adopté le Pacte de Glasgow pour le climat, qui vise à faire des années 2020 une décennie d'action et de soutien en faveur du climat.  Malgré l’évidence des constats scientifiques et la volonté de plus en plus affirmée d’agir pour éviter la catastrophe, maintes déceptions ont été exprimées quant au manque d’audace des nations, comme l’a mentionné Greta Thunberg lors de son discours à l’attention des politiciens et dirigeants internationaux. La 26e conférence climatique de l’ONU (COP26) démontre à nouveau la difficulté des nations à se concerter pour lutter contre la crise climatique et limiter le réchauffement planétaire.

greta.jpeg

Elles ont collectivement convenu de travailler afin de réduire l'écart entre les plans de réduction des émissions existants, ce qui est nécessaire pour réduire les émissions afin que l'augmentation de la température moyenne mondiale puisse être limitée à 1,5 degré Celsius. Pour la première fois, les nations sont invitées à réduire progressivement l'utilisation du charbon et les subventions dites «inefficaces» accordées aux combustibles fossiles.

Crédit : AP

amazone_small.jpg

La forêt Amazonie connaît les pires niveaux de déforestation depuis 15 ans

Le président Jair Bolsonaro continue sa controverse en retenant les données pour ne pas nuire aux négociations, lors de la COP26 à Glasgow.

 

Les données du système de surveillance Prodes de l’Institut national de recherche spatiale, révèlent trop tard que l’Amazonie a perdu 13 235 kilomètres carrés de forêt tropicale au cours de la période de référence de 12 mois, s’étendant d’août 2020 à juillet 2021.

 

Les poumons de la Terre rapetissent à une vitesse ahurissante, et ce, à cause du pouvoir décisionnel d’un seul individu. 

 

Merci Bolsonaro pour ce lègue destructeur…

Crédit : Mauro Pimentel/AFP via Getty Images

decembre_2021.png

Pénurie de sirop d’érable

La sécheresse estivale et la chaleur intense ont résulté en moins de productivité de sirop d’érable. Au Canada, l'or liquide du pays commence à manquer; l'explosion de la demande et la réduction de la récolte sont à l'origine de ce déficit, selon les producteurs de sirop. Obligé de puiser dans les réserves, c'est la première fois en trois ans que les producteurs y ont recours.

Sirop.jpeg

Le Québec produit près des trois quarts du sirop d'érable dans le monde. Les Producteurs de sirop d'érable du Québec (PSQ) ont sorti environ 22 millions de kilogrammes de leurs réserves d'urgence, soit près de la moitié du total des stocks.

Crédit : Google images

L'effondrement des récifs coralliens de l’océan indien

L’augmentation de la température de l’eau et la surpêche menacent les récifs coralliens de l’ouest de l’océan Indien, qui pourraient s’effondrer dans les 50 prochaines années, selon la toute première étude portant sur ces écosystèmes publiée en décembre. Ses conclusions, diffusées dans le journal Nature Sustainability, préviennent que les coraux situés le long de la côte est de l’Afrique font face à un fort risque de disparition si des mesures urgentes ne sont pas prises.

coraux.jpeg

Pour la première fois, des chercheurs ont pu évaluer la vulnérabilité de plusieurs récifs de l’océan Indien, afin d’identifier les principales menaces à la santé des coraux. L’ensemble des récifs coralliens ne couvrent qu’une minuscule partie (0,2 %) du plancher océanique, mais abritent au moins un quart (25%) de toute la faune et la flore marines. Ils offrent également une protection contre les tempêtes et l’érosion des côtes, mais aussi des emplois pour des millions d’humains.

Crédit : Agence France Presse

gettyimages-1125941510-e1624339339272-15

« Le glacier de l’apocalypse » se détache en Antarctique

Son surnom ne laisse guère de doute sur les conséquences dramatiques qu'il pourrait avoir pour la planète. "Le glacier de l'apocalypse", de Thwaites de son vrai nom, est le plus important de l'Antarctique, fort de ses 120 kilomètres de large, 600 km de long et 192 000 km2, grosseur comparative à l’état de la Floride.

Sa fonte totale pourrait entraîner une augmentation de 65 centimètres du niveau des mers, ce qui menacerait plusieurs zones côtières et insulaires. Des scientifiques ont révélé de nouvelles fissures longues de 45 km, observées sur son rebord. Si le glacier venait à se séparer, cela pourrait entraîner le détachement complet du glacier.

Crédit : Steven Han/Getty Images

glacier.jpeg

La fonte du glacier de Thwaites pourrait constituer un signe avant-coureur nous dirigeant vers la fonte totale des glaces de l'Antarctique.

Crédit : The International Thwaites Glacier Collaboration

ligne.png

Il s’agit d’une hausse colossale de
22 % de déforestation par rapport à la précédente période d’analyse et le pire taux en 15 ans.

«

»

Que nous souhaitons-nous pour 2022? 

 

Si la pandémie semble se perpétuer comme une grippe en hiver, la crise climatique est toujours là. Alors que la météo mondiale se déchaîne, et que les politiciens peinent à s’entendre sur un consensus international, le public commence à percevoir le changement climatique différemment; il est maintenant évident que l’inaction ne mènera à rien. 

 

Soyons francs, cette nouvelle année sera probablement encore remplie de défis. Il est plutôt absurde de se dire que ça va bien aller… parce que non, ça ne va pas si bien que ça. À la place, soyons honnêtes avec nous-mêmes et souhaitons-nous de passer réellement aux actes et de poser de vrais gestes afin d’améliorer le sort de notre humanité individuelle et collective. Ça, ça fait du bien!

 

Voici quelques idées en vrac: planter un arbre, participer à un nettoyage de berge, composter, prendre le vélo plutôt que la voiture, compenser ses émissions carbone, faire un don à un organisme environnemental, faire un jardin, laisser vivre ses pissenlits, manger moins de viande, réduire sa dépendance au plastique à usage unique, etc.

Quelle sera votre résolution environnementale pour faire de 2022 un monde meilleur ?

«

Nous pouvons le faire, je suis absolument convaincue que nous le pouvons, mais cela commence avec les gens...
Ça commence par des actions, et ça commence maintenant.

»

- Greta Thunberg, COP 26

manif_finale.jpg

Crédit : Organisation Bleue

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn

Références et sources

12_Franquelin0.jpg
Anne-Marie_Asselin.jpg

Anne-Marie Asselin

Cofondatrice de l'Organisation Bleue
& Écologiste marine
  

Jean-Sébastien Létourneau

Cofondateur de l'Organisation Bleue
& Directeur créatif